Descendance des divinités marines

Publié le par Sylvain

 

 

Descendance des divinités marines

 

  

Nérée, le fils aîné de Gaia et Pontos, est une divinité des profondeurs de l’océan avant Poséidon. Il règne surtout en Méditerranée, et plus précisément dans le bassin de la mer Egée. Il épouse Doris, fille d’Océan et de Téthys, qui lui donne 50 filles, les Néréides, et un fils, Nérite. Les Néréides, divinités mi-femmes mi-poissons, vivent au fond des eaux avec leur père, dans une grotte magnifique, chevauchant monstres marins et dauphins et armées d’or par Héphaïstos. Elles sont les protectrices des navigateurs. Nérée et Doris engendrent également les Hamadryades, nymphes des arbres.

Téthys aurait dû épouser Poséidon mais un oracle ayant prédit que l’enfant de Téthys et d’une divinité détrônerait son père, le dieu, prudent, préfère se tourner vers Amphitrite, fille de Nérite et Doris. La Néréide devient la mère de Triton.

Triton habite avec ses parents au fond des océans, dans un palais en or. Sur l’ordre de son père, il souffle dans sa conque pour apaiser les flots déchaînés ; ainsi après le déluge auquel survivent Deucalion et Pyrrha, les terres immergées peuvent reparaître au son de la charonia tritonis. Il est représenté comme un être au buste humain et au corps terminé par une double queue de poisson.

Céto épouse son frère Phorcys. Ils engendrent les Gorgones (Sthéno, Euryalé, Méduse), créatures féminines monstrueuses ayant une chevelure de serpents sifflants hérissées d’écailles et pouvant pétrifier quiconque les regarde ; les Grées (Dino, Enyo et Péphrédo) qui sont les sœurs aînées des Gorgones et venues au monde avec les cheveux blancs, déjà vieilles, de plus elles ne possèdent pour elles trois qu’un œil et qu’une dent dont elles se servent à tour de rôle ; et le serpent Ladon, gardien du jardin des Hespérides. Les Hespérides sont les gardiennes du verger produisant les pommes d’or. Elles sont des vierges à la voix claire, capable de disparaître aux regards par des métamorphoses soudaines. Avec le serpent Ladon elles veillent sur le jardin où poussent les pommes d’or , fruits fabuleux que Gaia a offert à Héra pour son mariage avec Zeus.

 

 

Les Nymphes

 

Ce sont les divinités de la nature. Imaginées comme de superbes jeunes filles, tantôt généreuses, tantôt impitoyables, les nymphes peuplent tous les milieux, sous un nom différent.

 

Les Océanides, filles d’Océan, sont les nymphes de la mer.

Les Néréides, filles de Nérée, sont celles de la mer Méditerranée.

Les naïades sont les nymphes des lacs, des ruisseaux, des sources, des cascades et des fontaines. Elles sont considérées tantôt comme les filles de Zeus, tantôt comme celles d’Océan, tantôt comme celles d’un dieu-fleuve en particulier. Les eaux qu’elles habitent prodiguent l’inspiration à qui vient s’y désaltérer, guérissent parfois, mais aussi rendent malades lorsqu’il est sacrilège de s’y baigner. Douées du don de prophétie, ces belles jeunes filles délicates ont elles-mêmes le pouvoir d’inspirer les poètes et les illuminés que l’on dit alors inspirés par les nymphes. Si elles ne sont pas immortelles, les naïades peuvent vivre très longtemps.

Les Dryades et les Hamadryades sont les nymphes des arbres. Filles de Nérée et de Doris, les Hamadryades naissent sous l’écorce ; elles vivent et meurent avec les arbres (le plus souvent les chênes). Le bûcheron qui s’avise d’abattre l’un de leurs troncs s’expose à un dur châtiment ; en revanche elles se montrent reconnaissantes à celui qui sait s’apitoyer sur leur sort.

Les Méliades, appelées aussi Mélies ou Méliennes, nymphes des arbres également, ne vivent que sur les frênes ; elles naissent de Gaia fécondée par le sang d’Ouranos lorsque celui-ci a le sexe tranché.

Les Napées sont les nymphes des vallées. Elles se plaisent près des ruisseaux en compagnie des naïades. Elles sont liées à la fécondité.

Les Alséides peuplent les bocages (région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d’arbres, et où l’habitat est dispersé en fermes et en hameaux).

Les Oréades habitent les montagnes, qu’elles adorent escalader. Vives et dynamiques, elles aiment chasser et ne refusent jamais une invitation d’Artémis.

 

 

 

 

Publié dans Mythologie grecque

Commenter cet article

Une magnifique séance spirite racontée par le révérend Savage par Delanne 29/12/2014 10:34

.