Les femmes et maîtresse de Zeus

Publié le par Sylvain

Fille d’Océan et de Téthys, Métis, dont la science est supérieure à celle des dieux et des mortels, est la première femme de Zeus. Mais, prévenu par Ouranos et Gaia que son propre fils le détrônera un jour et sur leurs conseils, Zeus avale son épouse lorsqu’elle est enceinte, s’octroyant du même coup sa sagesse et son pouvoir de distinguer le bien du mal. Précisément, on a prédit que Métis aurait une fille, puis après celle-ci, un garçon destiné à devenir le maître du ciel.

Au bout de quelques temps, Zeus éprouve des maux de tête insupportables. Il accouche de la tête la déesse Athéna, armée et casquée. Ce fils pourtant promis par les Destins ne naît jamais.

La Titanide Thémis le rend père des Heures (trois filles nommées Eunomie, Dicé, Irène, autrement dit « Bon Ordre », « Droit » et « Paix », trois notions pour signifier à l’homme que là se trouve son bonheur) et des Moires (trois filles, Atropos, Clotho et Lachésis fixant le destin de tous y compris des divinités : Clotho file sur sa quenouille l’existence même, Lachésis dispense son sort à chacun, Atropos, inflexible, coupe le fil le moment venu).

L’Océanide Eurynomé le rend père des Charites (divinités de la grâce et de la beauté, elles répandent grâce et beauté autour d’elles et mettent le bonheur dans le cœur des dieux et des hommes).

Sa sœur Déméter lui donne Perséphone (reine des Enfers, mariée à Hadès).

Il a avec la Titanide Mnémosyne les Muses (au nombre de neuf, elles sont les divinités protectrices et inspiratrices des arts).

Héra, sa sœur et dernière épouse, met au monde Arès (armé d’une épée, protégé par une cuirasse de bronze, il est la divinité du sang, de tous les carnages, de tous les combats et de toutes les agressivités), Hébé (déesse de la jeunesse ayant la charge de servir le nectar et l’ambroisie aux divinités, de s’occuper du char d’Héra et de laver son frère Arès, mais aussi de danser avec les Heures et les Charites) et Ilithyie (déesse de l’enchantement qui assiste Léto lors de l’accouchement des jumeaux Apollon et Artémis, elle apparaît également lors de la naissance d’Héraclès) et peut-être aussi Héphaïstos (dieu du feu et de la forge, forgeron des dieux et des héros) quoique certaines versions prétendent qu’Héra lui donne naissance seule.

Léto lui donne Apollon (dieu de la beauté, de la lumière et des arts représentant si l’on peut dire le dieu le « plus parfait », la divinité absolue, incarnant chez les Grecs le type idéal de la jeunesse, de la beauté et de l’énergie) et Artémis (divinité de la chasse ayant pour attributs la biche, l’ours, l’arc, le carquois et les flèches). Lorsqu’elle est enceinte de Zeus, elle est persécutée par Python sur l’ordre de la jalouse Héra. Léto est contrainte de se jeter à la mer, et recueillie sur l’île de Délos où elle met au monde les jumeaux Apollon et Artémis.

Alcmène, fille d’Electryon qui est le roi de Mycènes, est la mère d’Héraclès. Zeus passe avec Alcmène une nuit longue comme trois nuits dont le fruit de cette union est le demi-dieu Héraclès.

Publié dans Mythologie grecque

Commenter cet article

Le fantôme ressemble tantôt au médium tantôt à un être de l'au-delà par Delanne 29/12/2014 10:32

.